Nada Te Turbe

Bienvenue


 

handsDans une chanson ou dans un cantique, il y a des notes qui élèvent et d'autres qui bercent l'être intérieur.

De même, dans une existence, il y a des moments où le désir de prendre de la hauteur se fait sentir.

Avec les mots tout simples, que nos pensées, nos joies et nos peines, nos souffrances ou nos espérances soient portées jusqu'à Celui qui nous donne son souffle de Vie, qui déploie nos ailes de l'âme...

Ces pages, ces lignes sont à vous. Ces espaces de paroles aussi.

Si vous avez envie, laissez un mot, une phrase, laissez quelque chose de vous... Et nous pourrons être ensemble, futilement ou durablement, comme un bouquet de fleurs, comme une mélodie polyphonique, comme un arc-en-ciel... Merci.

 

 



 

Posté par deogratias à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]


10 avril 2020

Je t'aime tel que tu es

Extrait du Testament Spirituel de Sainte Mère Teresa de Calcutta

« Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus, debout, s'écria : "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive, celui qui croit en moi !" selon le mot de l'Écriture : De son sein couleront des fleuves d'eau vive. Il parlait de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui. » (Jean 7, 37-39a)

« Oui, je connais - je connais tous tes péchés, mais je te le redis une fois encore : je t'aime, non pas pour ce que tu as fait, non pas pour ce que tu n'as pas fait. Je t'aime pour toi-même, pour la beauté et la dignité que mon Père t'a données en te créant à son image et à sa ressemblance. C'est une dignité que tu as peut-être souvent oubliée, une beauté que tu as souvent ternie par le péché, mais je t'aime tel que tu es.

croix_02J'ai versé mon sang pour te ramener à Dieu. Si seulement tu me demandais avec foi, ma grâce viendrait te toucher et combler tous tes besoins. Je vais te donner la force pour te libérer toi-même du péché et de tous les pouvoirs destructeurs de ta vie. Je connais ce qu'il y a dans ton cœur. Je connais ta solitude. Je connais les blessures de ton cœur, les rejets que tu as dû subir, les jugements et les humiliations. Tout cela, je l'ai porté avant toi. J'ai tout porté pour toi, afin de pouvoir te partager ma force et ma victoire.

Je connais tout spécialement ton besoin d'être aimé. Je connais combien tu as soif d'être aimé et d'être chéri et combien tu as cherché en vain d'assouvir cette soif, dans un amour égoïste, accourant pour remplir le vide de ton cœur dans des plaisirs qui passent - avec un vide encore plus grand : celui du péché. Est-ce que tu as soif ? Venez à moi, vous tous qui avez soif, je vais vous combler. Est-ce que tu as soif d'être aimé ? Je t'aimerai plus que tout ce que tu peux t'imaginer. Je t'ai aimé jusqu'à ce point de mourir sur la croix pour toi.

J'ai soif de toi. Moi aussi, j'ai soif de toi. C'est la seule manière avec laquelle je pourrai décrire mon amour pour toi. J'ai soif de toi. J'ai soif de ton amour. J'ai soif d'être aimé par toi. Cela te dit combien tu es précieux à mes yeux. J'ai soif de toi. Viens à moi. Je vais remplir ton cœur. »

Posté par deogratias à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2020

Seigneur, pourquoi tu veux laver mes pieds ?

Ce soir, jeudi saint 2020, je reçois tes mots disant à Pierre en regardant la messe à la télé : "Si je ne te lave pas, tu n'auras pas de part avec moi."

C'est à moi que tu dis ces mots ce soir, moi qui, comme des milliards de personnes, vivais depuis des semaines le confinement pour endiguer l'épidémie.

Tes mots sont insupportables, Seigneur !

Tu sais que mes pieds sont sales comme mon être. Tu sais combien j'ai pleuré depuis des années mes fautes.

Tu sais les peurs qui m'écrasent quand je repense à ce séjour passé en prison pour réparer mes torts envers la personne que j'aime.

Et tu sais aussi que je ne fais pas que le bien dans ma vie, comme je ne fais pas que le mal d'ailleurs.

Mais ma faute est toujours là, devant moi !

Tu sais que je suis indigne de ta grâce, de ta confiance, de ton amour.

Je t'ai trahi, non pas une fois, mais plusieurs fois, tu le sais.

Au lieu d'aimer, je ne faisais que mal aimer.

Au lieu de faire du bien à l'autre, aux autres, je lui ai fait du mal, je leur ai fait du mal, sans avoir la conscience du mal que j'ai commis.

C'est terrible de vivre innoncemment avec le mal qui se cache en soi !

C'est pourquoi je pleure depuis tant d'années. C'est pourquoi je pleure toujours mes fautes.

Mais toi, pourquoi tu veux encore me laver les pieds, Seigneur ?

Pourquoi tu veux toujours me sauver, alors que je ne suis plus qu'un cadavre-pénitent qui pleure et qui bouge ?

Ma mère est morte du virus, deux de mes proches aussi. Et je pleure encore plus amèrement car, encore une fois, je ne peux pas être auprès de ma mère pour ses derniers instants, comme c'est déjà arrivé lors du décès de mon père.

Tout cela, c'est de ma faute, parce que, tu le sais, avec ma condamnation, je n'avais plus le droit de me rendre dans ce pays pour retrouver ma famille.

Ma vie est un exil jusqu'à mon dernier souffle. et ce n'est que justice.

Depuis des années, je vis ainsi, avec remord, avec regret, sans soleil intérieur, et en même temps, par tellement lâche, incapble de mettre fin à ma vie malgré la tentation très forte en moi.

Et tu veux toujours me laver les pieds ? Et tu veux toujours me sauver ? C'est fou ! C'est toi.

"Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs."

pour_site_03

C'est vrai que je suis non seulement malade, mais surtout pécheur. Tu le sais bien.

Alors, si telle est ta volonté, qu'elle soit faite en moi ! C'est toi qui viens me chercher, me laver.

Voici mes pieds sales, voici mon être brisé de tristesse, voici mes fautes écrasant, voici mes larmes de pénitence !

Tout est à toi, je te laisse tout, fais ce que tu veux de moi.

Mais si possible, donne-moi de vivre en pleurant mes fautes,

Et en aimant vraiment comme tu nous aimes,

Jusqu'à la fin de ma vie, quoi qui arrive, s'il te plaît.

Apprends-moi à laver les pieds des autres,

 

Mais surtout, fais ce que tu veux de moi, ô Jésus mon Dieu.

Amen

 

 

 

 

Posté par deogratias à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 avril 2020

Maman est partie le 30 mars 2020

boy-1300397_960_720

À Dieu, maman !

Vous êtes ensemble maintenant, papa et toi.

Merci de veiller sur nous et prier pour nous, vos enfants et vos petits-enfants.

Et pardonnez-moi d'être un fils indigne de vous.

Que Dieu t'accueille avec papa dans sa tendresse infinie et sa lumière éternelle.

Posté par deogratias à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mars 2020

À mon frère, Lazare !

(Mot écrit le 29 mars 2020 et réécrit après la mort de ma mère le 30 mars 2020)

en pleursTu sais, Lazare, mon frère,

Je suis comme toi,

Je suis mort déjà depuis longtemps ?

Depuis ce temps où je me suis trouvé devant la vérité de ma vie : une vie intérieure chaotique avec une façade colorée qui ne pouvait plus continuer.

Et je suis mort de ce que j'étais : une figure publique, un être adoré...

À cause de mes fautes, j'ai été condamné, incarcéré,

Et deviens logiquement un sous-homme à bannir pour beaucoup.

Depuis, je vis comme un ermite dans la ville, un errant dans la vie.

Mon père est mort, et je ne pouvais même pas être là pour l'enterrer.

Ma mère vient de mourir, étant contaminée par ce virus mortel qui envahit le monde, et je ne peux que la pleurer de loin.

Et ce n'est que justice pour moi, car il faut que je paye mes lourdes fautes du passé.

Aujourd'hui, l'Évangile me parle de toi, mon frère Lazare, un cadavre déjà décomposé depuis quatre jours. Qu'est-ce que je te ressemble, en pire, car je suis décomposé depuis des années déjà !

Je ne peux que survivre avec ces mots entendus un jour : "Dieu récupère mes déchets pour faire de l'engrais qui fleurit la vie ailleurs !"

Oui, quelle vie de déchets je suis !

Mais toi, Lazare mon frère, tu as Jésus qui est venu te sortir du tombeau,

Lui qui a pleuré devant ta mort et qui t'a délié de ces liens mortels.

Le Fils de Dieu pleure ta mort, tu te rends compte ?

Est-ce qu'il pleure aussi ma mort lente depuis tant d'années ?

Est-ce qu'il va me sortir de ma tombe ? Je ne sais pas, car la peur et la tristesse sont toujours là, qui débordent mon cœur et ma vie de chaque jour.

Mais au fond de moi, au plus profond de ce cadavre décomposé que je suis devenu depuis si longtemps, je veux le croire,

Je veux croire que c'est possible.

Tu sais, Lazare, je veux dire à Jésus les mots de ta sœur Marthe :

" Moi, j'ai toujours cru en toi, tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir en ce monde."

Et j'aimerais l'entendre me dire :

"Ne t'ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?"

Et j'aimerais l'entendre ordonner aux autres :

"Enlevez la pierre !" avant de me crier comme il a fait pour toi :

"Ô cadavre décomposé depuis longtemps, viens dehors !"

Oui, je crois en lui, même si mes fautes sont toujours là devant moi.

Même si beaucoup ne me pardonnent pas à cause de mes actes qui ont offensé ceux que j'aime.

Je crois qu'il peut me sortir de ma tombe, car je crois qu'il m'aime, comme il t'aime.

Merci, mon frère Lazare, de me permettre d'écrire ces mots.

Là où tu es, prie pour moi et avec moi s'il te plaît.

Seigneur Jésus, je me remets entre tes mains chaque jour,

Même si je ne suis qu'un cadavre décomposé par mes péchés.

Pardonne-moi,

Console tous ceux à qui j'ai fait du mal,

Ces amis, ces êtres très chers à qui je demande pardon chaque jour restant de ma vie même si c'est impossible pour moi de me faire entendre.

Sauve notre humanité éprouvée par cette pandémie de Coronavirus.

Et fais de moi ce qu'il te plaira, ô mon Dieu.

Amen.

 

Posté par deogratias à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


07 janvier 2020

À toi, Seigneur !

fleurs

Seigneur, pour cette année 2020...
Je ne te demande pas la paix, tout le monde te la demande, je te supplie juste d’être avec moi quand les tourmentes m’écrasent.
Je ne te demande pas la force, même si parfois j’en ai vraiment besoin, je te prie juste de rester avec moi quand ma faiblesse devant les tentations me fait tomber.
Je ne te demande pas la réussite comme le monde souhaite, je te supplie juste de demeurer auprès de moi dans les échecs qui émaillent mon existence.
Je ne te demande pas la santé qui devient une obsession pour notre société, je te prie juste de me prendre par la main quand les maladies et les douleurs rongent mon être.
Je ne te demande pas la tranquillité à la manière qu’on imagine pour sa vie, je te supplie juste d’être présent en moi quand les épreuves surviennent ou perdurent.
Et enfin, je ne demande pas la joie pour mes jours qui viennent, je te prie juste d’essuyer mes larmes lors de mes tristesses inavouables et inconsolables liées à mes grandes fautes et mes énormes actes manqués....
J'abandonne tout et je m'abandonne entre tes mains car quand tu es là, je n’ai besoin de rien d’autre. Amen.

 

Posté par deogratias à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2019

Les mots d'un jeudi saint...

Ces mots sont les échos d'une souffrance immense venant de mes fautes du passé... Le passé n'est pas modifiable, l'avenir ne m'appartient pas mais le présent est le seul moment où je peux crier vers Dieu ma prière de pénitent.

feet-2330487_1280
Est-ce que tu me laves les pieds ce soir, Seigneur ?
Tu sais l’homme pécheur que je suis. Tu connais tous mes secrets, toutes mes douleurs, tous mes regrets, toutes mes peurs... 
Je vis, mais ce n’est pas moi qui vis, c’est ma dépouille qui respire...
Ce soir, jeudi saint, nous entrons dans ton amour, nous prenons part de ta folie d’aimer, nous nous asseyons à ta table de fête... 
Et moi, je cherche toujours un souffle, un appui pour ne pas tomber d’épuisement. 
J’ai mal Seigneur. Je suis mal Seigneur. Je pense à tous ceux à qui j’ai fait et continue à faire du tort. Et je souffre d’avoir fait souffrir tous ceux que j’aime et qui m’aiment. 
Je ne vais pas communier comme depuis le mercredi des cendres, mais j’implore ta paix pour mon cœur brisé et pour tous ceux que j’ai brisés. 
Je crois en toi, en ton amour pour nous, pour notre monde. Je crois en ton pardon.
Mes pieds sont là Seigneur, et ils sont comme moi, très sales ! Veux-tu les laver s’il te plaît ? Veux-tu me laver s’il te plaît ? 
Merci Seigneur...
Jeudi Saint 2019

 

Posté par deogratias à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Je choisis la vie...

pour_site_08

Seigneur,

Malgré ces peurs venant de mes fautes du passé qui m'envahissent chaque instant,

Malgré ce désir de mort pour "en finir une fois pour toutes" qui m'habite,

Malgré ces tristesses liées à ces remords insurmontables,

Malgré ces tourmentes intérieures à cause de mon statut de l'homme banni pour toujours,

Malgré ces cris incessants pour demander un pardon qui ne vient pas,

Malgré ces envies de suicide qui m'attirent et me séduisent...

Ta Parole me dit que là où le péché abonde, la grâce surabonde,

Alors, malgré tout, je choisis aujourd'hui ta grâce,

Je choisis aujourd'hui la vie que tu me donnes. Amen.

 

Posté par deogratias à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Seigneur, que mon cri parvienne jusqu'à toi...

PRIÈRE POUR DEMANDER LA PAIX DU CŒUR

(Trouvée dans le Sanctuaire du Christ de Tancrémont, Belgique)

priere_01

Seigneur, j'ai le cœur lourd et angoissé, le mal m'opprime et me ronge.

Je viens à Toi, qui as dit un jour :

"Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau. Et moi, je vous donnerai le repos."

Seigneur, je viens à Toi car je crois de tout mon être à ta promesse.

Je sais que Tu es venu parmi les hommes pour les sauver et pour me sauver.

Je viens à Toi avec le joug de mes péchés, le poids de mes tristesses, l’emprise de mes angoisses, avec tout ce qui rend mon cœur plein de peur, de rancune et d'amertume.

Je viens déposer tout cela devant Toi, en ce moment intime où j'aime Te rencontrer.

Car la Parole de Dieu me dit aussi :

"Jette tous tes soucis dans les bras du Seigneur, car Il a soin de vous."

Je veux lâcher tout ce qui est négatif en moi, tout ce qui est tristesse et rancœur, angoisse et remords.

Comme une mauvaise haleine, je veux l'expirer, la souffler hors de moi, pour désencombrer mon cœur et inspirer ta Présence aimante, ta Présence guérissante, ta Présence apaisante.

Seigneur Jésus, viens combler le vide de ma vie, donne un nouveau sens à ma vie et conduis-moi sur les chemins du vrai bonheur et reste toujours auprès de moi.

Merci, Seigneur Jésus !

 

Posté par deogratias à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2019

Seigneur, je voulais m'abandonner à toi...

pour_site_03


SEIGNEUR, JE M’ABANDONNE À TOI…
Je t’abandonne toute ma vie, mon intelligence, et ma volonté,
mes joies et mes peines, mon passé, mon présent et mon avenir. 
Que ton cœur soit ma demeure !
Qu’il soit mon refuge dans la détresse !
Qu’il soit ma force dans mes luttes !
Qu’il soit mon soutien dans ma faiblesse !
Qu’il soit ma lumière dans mes ténèbres !
Qu’il soit ma consolation dans mes peines !
Qu’il soit ma certitude dans mes doutes... Amen.

Cette prière m'a profondément touché au milieu de mes tourments, elle est trouvée sur le site de L'Univers Angélique (http://melody-du-ciel-angelique.over-blog.com/2016/01/je-m-abandonne-a-toi-en-ce-jour.html). Que son auteur en soit vivement remercié.

 

Posté par deogratias à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]