pleursJe pleure chaque jour, Seigneur, tu le sais.

Tu sais pourquoi je pleure,

Tu connais mon coeur déchiré, mon âme prétrie de douleur,

Je ne pleure pas parce que je suis malheureux,

Je ne pleure pas parce que j'ai beaucoup perdu depuis ces années.

Non, je pleure mes fautes envers toi et envers les autres !

Tu m'as demandé d'aimer comme tu nous aimes,

et j'ai fait le contraire de ce que tu dis :

Mes amis que j'aime toujours, certains sont blessés parce que je les ai très mal aimés,

Au lieu de les respecter, de les chérir, de les faire grandir,

je les ai blessés, offensés par mes envies, mon égoïsme, mon inconscience...

Je crie en silence chaque jour ma demande de pardon à tous ces amis, à toutes ces amies,

et je t'impore pour eux, pour elles la paix véritable en toi.

Seigneur, je pleure beaucoup de ne pas être conscient de ton amour pour moi,

de ne pas savoir répondre à cet amour infini qui me fait vivre chaque instant.

Si j'ai mal aimé certains amis, c'était sûrement dû à mes yeux fermés devant le don d'amour que tu nous offres,

et à mes oreilles bouchées incapables d'entendre ton Esprit qui m'enseignait comment aimer.

C'est pourquoi, comme chaque jour, je te remets aujourd'hui mes larmes qui continuent à couler,

pour te demander pardon, pour demander pardon à tous ces amis que j'ai offensés.

Tu nous dis : "Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés",

Je te crois, Seigneur, même si je ne mérite pas cette consolation !

Je crois que tu ne nous aimes pas par mérite,

mais que tu nous aimes parce que le Père a déposé en chacun de nous son image et son amour que nul ne peut enlever,

tu nous aimes comme le Père nous aime, gratuitement, sans condition, et infiniment...

C'est pourquoi tu as donné ton pardon à mon frère le bon laron crucifié avec toi,

c'est pourquoi tu as relevé ceux que le monde ne pardonne pas comme pour ma soeur la femme adultère,

et tu recrées les hommes que tu pardonnes pour qu'il soient capables de t'aimer,

et d'aimer véritablement, à l'exemple de saint Pierre...

Seigneur, je ne veux pas sombrer dans le desespoir à cause de mes fautes,

permets-moi de m'accrocher à toi chaque instant,

et je te demande de pouvoir pleurer mes fautes dans tes bras,

ce que je ne peux pas le faire dans ceux de ma mère, de mon père !

Pardonne-moi, Seigneur !

Et, dans ta nouvelle création, aide-moi de ne plus mal aimer mais de pouvoir aimer comme toi.

Amen.