laudate dominum

Je sais que tu es perdu, mais je voudrais que tu puisses te regarder à travers mes yeux pour une fois... Seulement quelques instants, juste assez longtemps pour que tu voies à quel point tu es beau. Regardes bien ta personnalité pleine de qualités, tes belles valeurs bien ancrées et tout ce qu’il y a de plus positif chez toi et qui a tendance à vouloir disparaître avec ton sourire ces dernières années.
Toi qui te sens perdu et qui n’arrives pas à retrouver ton équilibre dans les torrents de la vie qui te brasse, souviens-toi que tu peux être heureux à nouveau. Regarde à travers mes yeux et tu le verras toi aussi. J’aimerais tellement que tu voies ce que moi je vois en toi. Ce que moi je vois quand je te regarde. Que tu sois capable de voir à quel point tu as encore de la valeur. Et ça me pince le cœur chaque fois que je t’entends te rabaisser. Si tu savais à quel point… Ça me fait tellement de peine de te savoir incapable de reprendre le cours de ta vie. Je te jure une chose, tu es quelqu’un de foncièrement bon et tu ne mérites pas toute cette souffrance qui te brûle de l'intérieur.
Tu es de loin l’une des plus belles personnes que j’ai eu la chance de croiser sur ma route et tu ne t’en rends tout simplement pas compte. Une chose est certaine, et sois-en sûr, je ne cesserai jamais de croire en toi. Tu dois continuer à te battre pour toi-même. J’ai le sentiment que par moments, tu t’acharnes à te fracasser la tête contre le mur du plus fort que tu peux. Peut-être que dans ces moments-là, ça change la douleur de place et que ça te fait moins mal à l’âme. Ne t'accable pas intégralement de ce qui ne va plus depuis quelques années. Tu n'es pas responsable de tout. Regarde-toi à travers mes yeux et tu verras que c’est faux de penser que de toute façon, tu mérites d’être seul et malheureux, loin de tous ceux qui t’aiment.
Tu prends un chemin plus long que certains pour compléter ta guérison ; il est différent et probablement moins évident, car isolé de tous. Mais même éloignée de toi, je n’arrêterai pas de vouloir te regarder avancer en espérant te voir prendre un jour ton envol à nouveau. Permets-moi au moins ça, s’il te plaît. Pouvoir te regarder au loin, j’en ai besoin. Je vais toujours m’inquiéter un peu pour toi, mais je sais que tu y arriveras. Je t’en supplie, continue et ne t'abandonne jamais aux mains de la souffrance et du désespoir.
Tu mérites de guérir de cette blessure. Tu mérites le bonheur, toi aussi, je te l’ai toujours dit. J’espère que ton cœur pourra guérir de ce mal qui t’envahit. J’espère que tu pourras l’ouvrir à nouveau… Et qu’un jour, tu seras fier de me dire que tu as enfin gagné le combat. Que tu vis enfin, et non que tu survis.
Je sais aussi que tu ne me comprends pas de m’investir en toi comme ça. C’est juste que moi, je la connais, ta valeur dans ce monde. C’est difficile d’accepter la façon dont tu te perçois. Et quand tu me demandes de te laisser en arrière, car tu n’en vaux pas la peine, je sais à quel point c’est faux. Parce que moi, je vois encore ce que toi tu ne vois plus.
Bats-toi pour retrouver ta vie. Encore et encore. Tu y parviendras. Continue de prendre soin de toi, car tu vaux tout l’or du monde. Ne l’oublie jamais. Et si certaines journées c’est plus difficile à passer, alors regarde-toi à travers mes yeux, et tu verras...